Un jour, un des Saints #1

Saint-Saëns, vous connaissez sans doute. Mais si ! Le carnaval des animaux, Samson et Dalila, et cætera. Alors, me direz-vous, que vient faire sur ce site spirituel un compositeur de génie, certes, mais qui n’a rien fait d’autre pour l’Église que quelques œuvres comme un Oratorio de Noël ou un Requiem ? La réponse est en fait assez simple. Il y a Saint Saëns et Saint-Saëns.

Celui dont nous allons parler aujourd’hui n’est pas né au 3 rue du Jardinet à Paris, baptisé à Saint-Sulpice au début du XIXème. Non, le nôtre est né un peu plus tôt, au VIIème siècle, au pays des Leprechaun.

Ireland St Patrick's Day Green Holiday Parade
Ceci est un Leprechaun, du moins, un type déguisé en Leprechaun ©Creative Commons

Saint Saëns, ou saint Sidoine, si vous préférez, voire Sidoneus, si vous êtes latiniste, n’a pas eu un début de carrière facile… Capturé par des pirates, on le fit traverser la Manche et troquer ses trèfles à quatre feuilles contre des pommes, et le vendit comme esclave en Normandie.

Il sera alors racheté par les moines de Saint-Pierre de Jumièges, abbaye fondée par saint Philibert, et immédiatement libéré. C’était alors la grande spécialité au sein du clergé, racheter des esclaves pour les rendre à l’état d’homme libre illico presto. Saint Saëns se sent bien à Jumièges et est reconnaissant aux moines pour sa libération. Il y trouva donc sa vocation et devint bénédictin.

Il commença alors une longue vie de voyageur, allant d’abbaye en abbaye, faisant même un pèlerinage à Rome avec saint Ouen, un de ses amis, archevêque de Rouen. Ce dernier le nomma abbé d’une abbaye qui portera son nom (si vous vous prenez de passion pour Sidoine ou pour l’archéologie, ne la cherchez plus, les Vikings l’ont rasée au IXème siècle).

Saint Saëns fonda diverses autres abbaye, et eût pour disciple un autre saint, Leufroy… La boucle était bouclée !

L’instant #JimpressionneDansLesDîners : Si notre saint du jour porte deux noms, c’est que Sidoine est la forme savante, tirée du latin, et Saëns est la forme commune. Ah oui, Saëns vient du  prénom gaélique « Saen » qui veut dire Jean.

A demain pour de nouvelles aventures !

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s