Un jour, un des Saints #9

Laissez-moi donc vous conter la vie de sainte Cécile, femme de c(h)œur, patronne de Händel, Pink Floyd, la fanfare de votre village, Ray Charles, Rostropovitch ou encore Amandine du 38. Musique Maestro !

On dit qu’il existe deux saintes Cécile. Bref aperçu des variations sur le thème de sainte Cécile. La première, celle que les mauvaises langues, les « haters », qualifieraient de véridique, a une vie allegro assai. Elle serait une mère de famille nombreuse et modèle, qui aurait donné quelques arpents de terre aux chrétiens, et c’est tout. Elle n’aurait même peut-être jamais fait de musique de sa vie. L’autre, notamment reprise dans la Légende dorée de Jacques de Voragine, est plus sur un tempo appassionato. C’est celle que je vais vous narrer aujourd’hui, car même si elle peut-être moins vérifiable, elle est belle comme une sérénade. Or la musique, c’est l’art, et l’art n’est-il pas le moyen de sublimer le vrai ? Bon.

A 1965
sainte Cécile interprétant du David Guetta – Nicolas Poussin ©Creative Commons

Cécile partit seule, mais par un prompt renfort, ils se virent 400 en arrivant à la mort

Cécile est une patricienne romaine des premiers temps chrétiens. Tout commence lors de son mariage. La grande mode de l’époque étant déjà de faire des mariages arrangés (dont l’Église sera au Moyen-Âge le premier opposant), on la força à se marier avec un certain Valérien. Or pour Cécile, cela posait un petit problème. Elle était déjà très croyante, voulait garder sa virginité et n’entendait donc pas succomber à l’amour terrestre. A son mariage, elle dit à son nouvel époux « écoute mon Valérien, on ne va pas brasser de l’air comme un moulin, j’aime à prier. Or, t’es sympa mais t’es païen. Et puis je convole déjà avec ange, tu ne peux pas lutter ! ». Interloqué, l’époux éploré lui pérora : « si c’est le cas ok, mais si en fait t’as un autre mec prend garde à toi ! »

Cécile, obstinée, réussi à convertir Valérien, puis Tiburce, le frère de Valérien. Ce dernier reçoit la visite d’un ange, qui, toute courtoise qu’elle fut, annonçait une terrible nouvelle : « vous monterez au Ciel avec les palmes des martyrs ». Sympa le programme !

Mais Cécile est une combattante, elle dissipe les craintes de Tiburce, et ce trio continue Allegro prestissimo son chemin de foi. Ils montèrent d’une certaine manière une entreprise de pompes funèbres, s’attelant à donner des sépultures aux chrétiens, alors considérés comme criminels, et dont les corps étaient jusqu’alors brûlés. Mais Tiburce et Valérien furent dénoncés, et placés sous la garde de Maxime, leur geôlier. Ce dernier ouvrit les yeux sur le christianisme et se converti. Le trio devenait quatuor (pour cordes n°14 de Beethoven, orchestré par Leonard Bernstein, c’est le meilleur, ils l’ont même dit hier soir sur Radio Classique).

Dans sa conversion, toujours selon la Légende dorée, Maxime s’est un peu pris pour le Cid du point de vue des envolées lyriques :

Ô noble et brillante fleur de la jeunesse romaine ! Ô frères unis par un amour si tendre ! Comment courez-vous à la mort ainsi qu’à un festin ?

Les trois garçons de la bande périrent pour leur foi : Tiburce et Valérien décapités, Maxime fouetté à mort. L’ange apparu avait dit vrai.

Cécile néanmoins, qui finissait par ressembler à l’Arlésienne dans notre récit, continua à évangéliser et propager son amour de Dieu, malgré l’épée de Damoclès qui planait sur sa tête. Elle obtint, en faisant jouer ses relations, d’offrir une sépulture digne à Valérien, Tiburce et Maxime au bord de la voie Appienne. On dit qu’elle convertit 400 personnes, selon les manifestants, en un éclair, avant d’être à son tout arrêtée et décapitée en public. Rendez-vous compte, certaines hagiographie vont jusqu’à affirmer qu’elle fut martyre seulement trois jours après son mariage, ce qui veut dire que son tableau de chasse des 400 convertis s’est rempli en seulement trois petits jours, soit plus de 130 par jour. A ce train là, ce n’est plus de l’évangélisation, c’est carrément du stakhanovisme  !

Cécile, Kapellmeister en chef de la foi

A ce moment du récit, vous êtes en droit de me dire : « Mais où est la musique dans tout cela ? Ce n’est pas le tout de faire allusion aux grands compositeurs pour meubler cet article, je croyais que sainte Cécile était la sainte patronne de la musique ! Or, je ne lis point le mot *lyre* » !

C’est très juste, veuillez m’en pardonner. Cela dit, j’ai une excuse à vous présenter. La légende de Cécile musicienne est d’une interprétation aussi libre que la version « Susan Boyle » de Wild Horses des Stones !

Tout est parti d’une extrapolation d’un récit de ses noces. Cécile sentait chanter en son cœur  « un hymne d’amour à Jésus, son véritable époux ». Il n’en fallait pas plus pour lancer la légende, certaines hagiographies avançant même que Cécile chanta lors de son martyre.

Envoi

Alors, Cécile musicienne, est-ce du pipeau ? Est-ce pour cela qu’elle est également la sainte patronne des brodeurs ? En tous les cas la  légende est assez belle pour que nous y croyons !

L’instant #JimpressionneDansLesDîners : Si de nombreux musiciens célèbres ont rendu hommage à sainte Cécile, comme Haydn, Purcell, Liszt ou encore Gounod, pour ne citer qu’eux, Stéphane Mallarmé, sauf de sa plume, a écrit un poème délicieux en son honneur, le voici :

À la fenêtre recélant
Le santal vieux qui se dédore
De sa viole étincelant
Jadis avec flûte ou mandore,

Est la Sainte pâle, étalant
Le livre vieux qui se déplie
Du Magnificat ruisselant
Jadis selon vêpre et complie :

À ce vitrage d’ostensoir
Que frôle une harpe par l’Ange
Formée avec son vol du soir
Pour la délicate phalange

Du doigt que, sans le vieux santal
Ni le vieux livre, elle balance
Sur le plumage instrumental,
Musicienne du silence.

A demain pour de nouvelles aventures, toujours tambour battant !

 

Un commentaire sur “Un jour, un des Saints #9

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s