Un jour, un des Saints #15 – Saturnin

Nous allons vous parler de Saturnin, dans cette chronique qui devient presque un canard de par sa régularité (#LesAnciensSavent #ORTF). Non point le fils de Saturne, non point Michel Saturnin, ancien joueur de rugby des temps gaulliens, ni même de Verlaine et ses poèmes saturniens. Non on vous parle de saint Saturnin, ou saint Sernin pour les personnes pressées, martyr toulousain.

Toulouse, la ville rose, où le soleil radieux se reflète dans la calme Garonne n’était pas encore la belle capitale occitane que nous connaissons aujourd’hui. C’était alors la Tolosa gallo-romaine. Le Stade Toulousain n’existait pas, mais il y avait déjà un amphithéâtre de 14.000 places (vestiges encore visibles aujourd’hui). C’est dans cette cité importante qu’on envoya Saturnin, romain d’origine, évangéliser, et accessoirement au casse-pipe.

Faisons fi de la légende qui veut que saint Pierre missionna lui-même Saturnin pour évangéliser Toulouse, étant donné qu’il était mort deux siècles auparavant, et ancrons-nous dans le réel, s’il vous plait. Saturnin eut un parcours similaire à celui de saint Denis, le saint patron de Paris qui est devenu célèbre pour avoir fait tranquillement à pieds Montmartre/Saint-Denis la tête sous le bras.

« C’est un beau roman d’amitié qui commence entre nous deux ! »

Envoyé vraisemblablement par le pape Fabien pour évangéliser la Gaule Narbonnaise, il passe d’abord par Nîmes, où il rencontra saint Honest, et dont seul la mort les séparera. Tous deux, en meilleurs amis du monde, allèrent gaiement à Pampelune, en Espagne, pour effectuer leur tournée d’évangélisation, y formèrent saint Firmin… Jusqu’à ce que saint Honest se fasse rattraper et meurt en martyr. Privé de son meilleur ami, Saturnin fit quelques pas en arrière, et atterrit à Toulouse vers 250.

tolosa
Merci de la précision !

The Sound of silence

Dans la capitale occitane, dont il fut le premier évêque, Saturnin était extrêmement proactif. Il évangélisait à tour de bras, battait la campagne, courrait les rues et fendait les flots, comme l’aurait dit Raymond Queneau. Il commençait cela dit à en énerver plus d’un chez les païens romains du Capitole.

Sa foi était bruyante tandis que les oracles païens étaient silencieux. Mauvais augure pour Saturnin, qui fut convoqué par un prêtre païen pour abjurer, et laisser ainsi tranquille les oracles qui s’étaient cachés. Mais Saturnin est un dur à cuire, il n’abjura pas, objectant que les divinités romaines étaient fausses.

Otras vidas, otros toros

S’en suit pour saint Sernin, Sud-Ouest oblige, un martyre en forme de corrida. Le prêtre païen voulant mettre Sernin à l’épreuve, lui demanda de sacrifier un taureau en l’honneur des oracles. Négatif, répondit Sernin, c’est pas très catholique… Le prêtre païen se dit alors qu’il en soit ainsi, accrocha Sernin au taureau prêt à être sacrifié devant le Capitole toulousain, quand soudain la bête s’enragea et dévala toute la ville en trainant notre saint évêque du jour. La décence et la pudeur m’empêche néanmoins de vous décrire l’état de la tête de Saturnin et de faire état d’un spectacle interdit aux moins de 18 ans. Nous nous arrêterons donc ici pour saint Sernin, dont je vous laisse tout de même une photo souvenir de son tombeau.

800px-Tomb_of_Saint_Saturnin_-_Basilique_Saint-Sernin_-_Exposures_blending
On a connu pire comme cercueil ! ©Creative Commons

L’instant #JimpressionneDansLesDîners : A propos du Capitole de Toulouse, dont nous avons parlé, il ne s’agit pas de celui sur la place homonyme et que nous connaissons tous actuellement, mais, comme à Rome, d’un lieu sacré. Son implantation a longtemps fait débat, le Capitole de Toulouse avait-il remplacé le Capitole de Tolosa ? C’est en creusant un parking souterrain que la réponse a été probablement trouvée : on a retrouvé des traces du Capitole antique sous la place Esquirol en 1993.

 

A demain pour de nouvelles aventures sur le chemin de la sainteté !

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s