Un jour, un des Saints #24 – Pierre

Alors aujourd’hui on va faire plaisir, une fois n’est pas coutume à notre célèbre et estimable stagiaire. Le saint du jour s’appelle Pierre, et a vécu en Franche-Comté. Combo gagnant donc, pour notre stagiaire. C’est pourquoi je vais vous conter sa vie en vers ! De toute façon, on m’a déjà reproché de faire trop long.

Ah Pierre Fourier !

Que de couleuvres

Te fallut-il avaler

Pour parfaire ton oeuvre !

 

Quel exigeant prénom tu portes

A l’ombre du premier des Apôtres

Fallait-il que toi, simple curé de campagne,

Fisses des merveilles, déplaçasses des montagnes !

 

Attirant vers toi

Pauvres et déshérités,

Sur les chemin de la Foi.

 

Tu naquis à Mirecourt en Lorraine

En plein XVIème siècle

Fidèle à ton Dieu, fidèle à ton Pays !

Richelieu ne ménagea pas ta peine

 

Te faisant traverser les Vosges sur le chemin de l’exil

Te faisant agoniser sans tes racines tant aimées

Le duc t’envoyait à Gray, en Franche-Comté

 

Fallait-il que cet exil fut vain ?

Que tu agisses toujours en Chrétien ?

Toi qui dans ta paroisse lutta contre la Réforme

Allais-tu changer d’uniforme ?

 

Toujours avec piété tu ne faisais que charité

Toujours dans l’ombre, jamais dans la lumière

Tu cherchais à aider, jamais à plaire

 

Richelieu voulut te museler

Toi le lorrain fidèle.

Mais ne parvint pas à te faire taire,

Il put juste épancher son fiel,

 

 

« Ne nuire à personne, être utile à tous »

Telle était ta devise.

Et partout, dans ton abbaye, dans tes paroisses,

Tu rénovas l’Eglise

 

Mort à Gray en 1640, ta bonté persiste

Et encore aujourd’hui les prêtres vosgiens,

Le souvenir ému et le cœur triste,

Te célèbrent, toi l’homme de tant de bien.

 

Fuyant l’orgueil et les ambitions

Ne cherchant pas de grands emplois

Permets tout de même qu’à l’unissons

Nous nous unissions dans la pensée pour toi

 

L’instant #JimpressionneDansLesDîners : Bon parlons tout de même un peu plus de ce saint Pierre. Né en 1565 à Mirecourt, dans les Vosges, et mort en 1640 à Gray, en Haute-Saône, était fils d’un marchand lorrain promis à une belle carrière religieuse. Cependant, il préféra réformer sa petite abbaye de Chamoussey, et évangéliser sa petite paroisse de Mattaincourt, surnommée localement « la petite Genève » pour sa grande proportion de protestants. Fidèle au duc de Lorraine, et donc ainsi opposé à Richelieu, il fut exilé à Gray, où il continua à faire le bien autours de lui, avant d’y mourir.

 

A demain pour de nouvelles aventures !

 

 

 

 

4 commentaires sur “Un jour, un des Saints #24 – Pierre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s