Un jour, un des Saints #43 – David

Aujourd’hui, nous restons à Bethléem, ce qui ma foi est assez pratique, mais nous faisons tout de même un grand bon dans le temps, passant même dans l’Ancien Testament. Une fois n’est pas coutume, un roi s’invite dans cette chronique. Si l’on veut résumer la vie du roi David, on prend Hérode, puis on fait l’antithèse et on y est. Voilà, merci, au revoir, et à la prochaine fois !

Le roi David, c’est un peu le summum de l’ascension sociale, modeste berger, il devint roi de Juda puis d’Israël. Il faut dire aussi que pour mettre une torgnole à des colosses comme Goliath, ce n’était pas le dernier !

David aurait vécu selon les Ecritures au Xème siècle avant Jésus-Christ, ce que, ô miracle ! les historiens tendent à confirmer. Il était le fils de Jessé, ou Isaïe (à ne pas confondre toutefois avec l’autre Isaïe, l’auteur du livre et le prophète messianique qui finit coupé en deux), un berger de Bethléem qui occupait ses moments d’oisiveté à enseigner la Bible à l’encan. Terreau fertile, donc, pour notre David qui fit également ses premières armes dans les bergeries de Bethléem. Comme si cela ne suffisait pas d’être un fils modèle, David était doté d’une très belle voix, un peu comme Bernard Romanens à la Fête des Vignerons de Vevey en 1977 #LesVraisSavent.

Il chantait, chantait, chantait, à tel point que ses douces mélopées vinrent bercer les oreilles frétillantes du vieux roi anxieux Saül. Pour ce dernier, l’évidence crevait les yeux, enfin les tympans, il fallait faire venir David à la cour pour donner de la voix.

Comme si cela ne suffisait pas de savoir chanter, David la fronde mit KO Goliath, belle bête d’un quintal, et par la même occasion tous les philistins venus asticoter les israéliens. Excellent baryton, excellent guerrier, excellent en tout, tout ce flot de perfection commença à sérieusement irriter le vieux Saül qui voit en David un sérieux rival. Hop, en deux temps trois mouvement, David se retrouve chassé de la cour. Qu’à cela ne tienne, David prend le maquis, se doublant pour l’occasion en Robin des Bois et distribuant tout l’argent disponible aux pauvres.

La mort de Saül arrangea bien les choses. On appela David sur le trône. Il fut très actif durant son règne, en reprenant les deux domaines de prédilection précités : la musique et la baston. Il conquit Jérusalem et agrandit le royaume d’Israël comme jamais ; et écrit une bonne partie du Livre des Psaumes.

Il sera également l’heureux papa du roi Salomon. Quand je vous disais que tout ce qu’entreprenait David réussissait !

L’instant #JimpressionneDansLesDîners : Figure marquante de la Bible, avec de grandes répercussions également dans le monde chrétien, beaucoup de rois se placèrent dans la droite ligne de David. C’est le cas par exemple de Charlemagne qui se faisait surnommer le « Nouveau David ».

A demain pour de nouvelles aventures !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s