Un jour, un des Saints #53 – Guillaume

Quelle grande date que le 10 janvier ! De grands noms y ont vu le jour, comme le maréchal Ney, l’archevêque de Rouen Mgr Lebrun, Rod Stewart, Evelyne Thomas, et tant d’autres moins connus que nous portons dans nos cœurs. Amen ! D’autres sont « nés au Ciel » comme l’on dit dans le jargon consacré : Samuel Colt, inventeur du célèbre révolver et son fidèle VRP Buffalo Bill, Coco Chanel ou encore David Bowie… Mais aussi et surtout notre saint Guillaume du jour !

Saint Guillaume, c’est un p’tit gars bien de chez nous, un bon berrichon, voire un berruyer parfait. Bourges, où du haut de la rue de Séraucourt on peut sans peine admirer  le bas de la rue de Séraucourt, Bourges, capitale mondiale de la bourgeoisie, a accueilli en son sein Guillaume, en passe de le devenir lui-même.

 

Guillaume, fils de Ferry du Donjon, ou de Corbeil, comme vous voulez, c’est au même prix, était destiné par sa naissance à faire carrière dans le haut clergé, comme plus tard Talleyrand. L’ambition sacrifiait la vocation. C’est ainsi que notre saint Guillaume, sans avoir fait l’école de la rue du même nom, a eu de hautes responsabilités dès le début. Chanoine de Soissons -son oncle y était archidiacre, népotisme, quand tu nous tiens !- puis de la cathédrale Notre-Dame à Paris, il était également comte de Nevers. Mais ce qui botte Nevers, au final, ce n’est pas de faire carrière. La plus belle ambition, pour lui, n’est pas d’accumuler des biens, mais de faire le bien.

Un hippie avant l’heure

Il plaqua tout, richesses et titres, pour s’installer à Grandmont, quelque part dans la Haute-Vienne. Mais Grandmont, quoique isolée, n’en était pas moins une abbaye fort opulente. C’en était encore trop pour Guillaume. D’autant que des conflits internes transformaient les prières en jacasseries. Il fit donc ses bagages pour partir en Bourgogne, à Pontigny, chez les cisterciens. Et la Bourgogne, c’est bien, n’est-ce pas ?

Là bas, au moins, la sobriété était de mise. Devenu prieur, puis abbé, il alla d’abbaye en abbaye, faisant de multiples chicanes. L’histoire rattrapa Guillaume le 23 novembre 1199. L’archevêque de Bourges, un cardinal cistercien du nom de Henri de Sully, venait de mourir. Or cet homme avait un frère, Eudes, qui était quant à lui archevêque de Paris (on était archevêque sinon rien, chez les Sully), et qui fut charger de trouver le prochain archevêque berruyer. Le plus simple et le plus amusant, pour ce faire, était de tirer au sort après la messe, et c’est ce qu’il fit : il mit trois noms dans une enveloppe et en piocha un au hasard. C’était Guillaume qui venait de tirer le gros lot !

L’envol du moine haut

Mais l’abbé n’en a cure ! il veut rester pépère dans son abbaye. Il faudra mobiliser l’abbé général de Cîteaux, et même le légat du pape pour faire passer la pilule. Guillaume finit donc par céder, et fut consacré archevêque de Bourges en 1201, le temps de venir dans le Berry. Il mourra d’un refroidissement le 10 janvier 1209. Mais son bref épiscopat ne fut pas chômé : en 7 ans, il eut le temps de se consacrer aux plus démunis, et de se fâcher à vie avec le roi de France en personne, Philippe Auguste, qui avait répudié sa femme pour en prendre une autre, et les chanoines de Bourges, trop bling bling à son goût… Il sera tout de même canonisé seulement 8 ans après sa mort. Comme quoi, ne pas vouloir d’argent, cela paie !

L’instant #JimpressionneDansLesDîners : C’est un détail architectural qu’a le plaisir de vous communiquer Pierre, l’éternel stagiaire et descendant d’architectes spécialisés dans le religieux. La cathédrale saint-Etienne de Bourges, notamment construite au temps de saint Guillaume est connue pour une particularité statuaire tout à fait insolite :  une paire de fesses trône au beau milieu de la façade (et une autre dans la crypte). Les sculpteurs avaient alors ouvert en grands les vannes licencieuses de « petite touche perso »…

 

A demain pour de nouvelles aventures !

 

Un commentaire sur “Un jour, un des Saints #53 – Guillaume

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s